C'est pas parce qu'on s'y connait
Qu'on n'a pas besoin d'aide

Découvrez nos contriburteurs
Découvrez les talents cachés
de nos contributeurs !
Facebook page Web y es-tu ? Twitter MemePasGarantie Twitter Yoplet Google + Web y es-tu ? Contactez notre équipe Les visages de Web y es-tu ?

Se « Liker » soi-même sur Facebook ou Google, pourquoi (pas) ?

Se "Liker" soi-même, une curieuse façon de s'aimer« On n’est jamais mieux servi que par soi-même » est de toute évidence la maxime préférée de ceux que la toile surnomment désormais les « auto-likeurs ». Qu’est-ce donc ? Tout simplement une personne, mais aussi désormais certaines entreprises, qui likent (comprenez « aiment », « plussoient » ou dotent d’un pouce en l’air) leur propre contenu sur Facebook ou Google.

Curieuse gymnastique que celle qui consiste à annoncer une information ou une humeur et à préciser que l’on est d’accord… avec soi-même. Alors, oui, évidemment, je vois bien l’intérêt de faire remonter son contenu dans le fil d’actualité, voire d’éviter le moment de solitude qui suit une publication largement ignorée par ses fans ou amis, mais tout de même. La mauvaise image dont bénéficie ces addicts à l’amour redondant compense souvent négativement les bienfaits escomptés…

Les auto-likeurs sont-ils mal-aimés ?

À en juger par les réactions caustiques provoquées par cette mode, je ne suis pas la seule à tiquer sur ce principe. Glanés au hasard d’internet, je vous cite pêle-mêle le tweet pragmatique de @a_clement « Liker son propre statut Facebook, c’est comme se donner une tape dans le dos… ça se fait pas. », la perspicace page Facebook « Aimer son propre statut c’est de se dire bravo a soi même… » ou encore celle-ci, tout en poésie, « Aimer son propre statut, c’est comme se masturber devant un miroir.« . Je vous passe certains débats que j’ai même vu s’enflammer sur des forums, le verdict des internautes semble cruel mais sans appel : s’auto-liker, c’est mal…

Ne tirez pas sur les boulets (ou alors avec humour) !

Bien qu’il soit évident pour les utilisateurs quotidiens des réseaux sociaux que cela ne se fasse pas, car comme toute jungle celle-ci a ses lois, la démocratisation des réseaux a ouvert la porte à beaucoup de gens finalement peu rompus aux us et coutumes des habitués. À tel point qu’un article intitulé « Top 10 des boulets sur Facebook« , publié sur le Blog d’Isabel, a fait le tour du web et des réseaux l’année dernière. Il est vrai qu’il était très drôle, et que moi-même, je m’en étais délectée…

Naturellement, dans cette typologie du social-boulet, l’auto-likeur y tient bonne place, arrivant en 3ème position…

Définition: Auto-like : nouvelle forme de narcissisme contemporain.
Son comportement : L’auto-likeur s’aime. S’admire. S’émerveille devant sa propre grandeur, sa magnificence, son éclat, sa splendeur, sa somptuosité. Il s’empresse de faire savoir à ses contacts à quel point il se trouve beaucoup trop cool et prodigieux. Comment? En likant ses propres liens, ses propres posts, ses propres statuts. Le narcissique est sans cesse pris de poussée d’auto-kiffage continue et non-contenue.
Ego surdimensionné ? Manipulation erronée ? Mauvaise compréhension des réseaux sociaux ? Aucune étude n’a jamais été réalisée sur le sujet. L’auto-likeur reste donc un véritable mystère pour la plupart de ses contacts qui le regardent agir, impuissants et incrédules.

 Ne soyons pas trop durs, nous en connaissons tous, qui sont par ailleurs des gens tout à fait propres sur eux, quoique je désespère personnellement de leur faire comprendre que vraiment, non, il ne faut pas… Ce qui m’interpelle plus par contre, c’est la capture d’écran que Yoplet, tout aussi choqué que moi, m’a fait parvenir il y a quelques jours et dans laquelle on pouvait voir une agence web (actuelle mais dont nous tairons l’identité) qui s’était auto-likée. Une agence web, rendez-vous compte ?! Alors quoi ? Si même les pros s’y mettent, de deux choses l’une (et je reste ouverte concernant la réponse) soit il faut qu’ils prennent des stagiaires un peu plus au fait des pratiques web, soit le narcissisme ampoulé numérique est désormais le bienvenu. Pouark.

Top 10 des boulets sur Facebook« , publié sur le Blog d’Isabel

2 réponses à Se « Liker » soi-même sur Facebook ou Google, pourquoi (pas) ?

  • Le 19 septembre 2012 at 19:31 Angela a dit :

    Moi, sans vouloir le caché, je fais partie de ces auto-likeurs! et, tout franchement, j’y prends plaisirs!
    ..Comme vous le dites bien, on n’est jamais mieux servi que par soi même

    Angela

  • Le 9 octobre 2015 at 20:08 harenah a dit :

    Moi je suis le contraire de ce que vous avez dit ,juste une fille de 16 ans mal dans sa peau et qui veut juste avoir plein de like pour impréssioner les autres…….. rien avoir avec une personne qui s’aime trop et bla2,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>