C'est pas parce qu'on s'y connait
Qu'on n'a pas besoin d'aide

Découvrez nos contriburteurs
Découvrez les talents cachés
de nos contributeurs !
Facebook page Web y es-tu ? Twitter MemePasGarantie Twitter Yoplet Google + Web y es-tu ? Contactez notre équipe Les visages de Web y es-tu ?

Publication et suppression de contenus sur Facebook

Prudence sur les réseaux sociauxJe sais que j’ai tendance à vous en rabâcher les esgourdes, mais que diable, vos réseaux sociaux, aussi personnalisés soient-ils ne sont pas votre chez vous !

Ce qui implique non seulement que vous y êtes soumis à des règles (morales et juridiques), mais également que vous naviguez dans un environnement beaucoup moins cocooning qu’il n’y parait.

Pourquoi cette grogne subite autant que récurrente ?

Parce queeeeee  ! (Retirez-moi cette tronçonneuse des mains !)

Parce qu’en lisant mon flux RSS de news (vague descendant du journal papier) il y a quelques temps, je suis tombée sur un article du blog Big Browser dont le titre était clairement explicite : Cambriolée après avoir posté une photo de billets sur Facebook. Je vous la fais courte : une jeune fille aide sa mémé à ranger ses économies et toute estourbie par les liasses qu’elle a sous les yeux, décide de s’immortaliser avec sur Facebook.

Tout les habitués des réseaux comprendront je pense son geste, tant il est commun, dès que la plus insignifiante des aventures nous échoie de dégainer son smartphone pour en rendre compte à l’ensemble de la planète. Le problème étant que ce n’est pas la planète des Bisounours.

Gardez vos secrets (façon Goldorak, pour le bien de l’humanité)

L’article de conclure – fort à propos – : « mieux vaut éviter de signaler son départ en vacances en grande pompe sur Facebook quand on a son adresse accessible sur le Net. ».

Et là, je dis oui, mais non.

Il y a très peu de personne qui peuvent se vanter dans nos pays NetAddict de ne pas avoir leur adresse sur internet, et la plus part de ceux qui s’y risqueraient auraient tort, ne serait-ce que parce que nos coordonnées circulent bien souvent à l’insu de notre plein gré.

Les annonces au clairon du type « j’ai gagné au loto », « je serai absente du tant au tant » et autre informations à caractère très personnel doivent donc (et évidemment aurais-je envie de dire) être manipulée avec la plus grande précaution. Dans le même ordre d’idée, les bons copains qui vous demandent quand vous rentrez de congés sur votre mur ne vous rendent pas forcément service.

Jouons collectif comme auraient dit Olive et Tom

Mais d’autres problématiques se posent également à travers cette exposition permanente d’intimité. Certains semblent oublier que leurs chers bambins, ou ex, ou mamie ne sont pas leur propriété et qu’il me semble par conséquent peu opportun de les afficher de la sorte.

Vous vous rappelez la photo gênante de votre enfance que votre maman se fait un plaisir de sortir devant des invités ? Le grand moment de solitude devenu un dossier culte que vos amis s’amusent à ressortir en soirée ? Au-delà de leur retirer ce petit bonheur, sachez qu’en publiant tout et n’importe quoi, ça pourrait bien être votre ex-futur boss qui tombe dessus, voire votre ex-future amoureuse.

Enfin voilà, quand je vois la photo d’une mamie ou d’un bout de chou affichée sur Facebook, aussi touchante et belle soit la photo, j’ai mal au cœur pour ces êtres qui ne connaissent pas forcément l’existence des réseaux et qui s’y trouvent mêlés sans qu’on leur ait demandé leur avis.

Il faut tout de même garder en tête que :

1) Il est quasi impossible de savoir où vos photos sont stockées et qui y a accès (d’un point de vue institutionnel autant que pour les usagers) ;
2) Même noyées dans la masse, elles continuent à exister (et à être diffusées) bien au-delà de notre sphère d’action;
3) Ce n’est pas le tout de se faire plaisir en diffusant à tout va, il faut toujours se demander à qui appartient le contenu publié et quel impact cette publication pourrait avoir.
4) Même si dorénavant la suppression de vos photos et enfin possible (voir le lien ci-dessous), c’est pas une raison pour faire n’importe quoi…

Derniers conseils façon Yoda :

J’en appelle donc à tout le bon sens dont vous pouvez faire preuve. Par pitié, pensez à mes ulcères.

Notre article : Comment sécuriser Facebook

Article de Numérama du 21 août 12 sur la suppression de vos images sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>