C'est pas parce qu'on s'y connait
Qu'on n'a pas besoin d'aide

Découvrez nos contriburteurs
Découvrez les talents cachés
de nos contributeurs !
Facebook page Web y es-tu ? Twitter MemePasGarantie Twitter Yoplet Google + Web y es-tu ? Contactez notre équipe Les visages de Web y es-tu ?

MPG nous a quitté

maggiCacher la nouvelle plus longtemps ne te fera pas revenir. Tu as décidé de partir et il est maintenant temps d’informer au-delà des très proches, de te rendre hommage ici, sur un des nombreux « bébés » dont tu t’occupais.

MPG, des initiales aux significations multiples : Même Pas Grave pour tes followers, Même Pas Garantie ces dernières semaines sur Facebook, Maggi Pillard-Godenne pour ta famille et tes amis, Magali Pillard-Godenne pour les registres d’état civil.

« Unis comme les deux doigts d’une moufle ». C’est toi qui a trouvé la formule que tu as volontiers affichée dans la présentation de l’équipe de ce blog. Tu m’as même écrit une fois que c’était « à jamais notre slogan ».  Est-ce parce que tu es à l’origine de cette image que tu as décidée de la briser ? Tu sais qu’une moufle amputée ça fait tâche ? Sache que c’est ridicule et très douloureux pour le membre restant.
De cette moufle j’imagine que j’étais le petit pouce, vu que je t’appelais Onee San et que tu me répondais Petit Frère quand tu ne disais pas, comme il y a encore 15 jours, qu’on était jumeau.

Tu ne laissais personne indifférent. Tout le monde enviait ce dynamisme, cette immense énergie qui te permettait d’être sur tous les fronts, partout, tout le temps même dans les années les plus chargées : mémoire de recherche excellent pendant une année scolaire très intense, ce blog, ta compagnie de théâtre où tu étais auteur-comédienne-chanteuse-maquilleuse pour enfant-trapéziste-chargé de communication-webmaster-community manager, les cours de trapèze que tu donnais, les animations d’expression corporelle que tu faisais pour les tout petits… Tu menais tous tes projets simultanément et avec brio, ce qui faisait mon admiration.

Tu étais également toujours très pertinente. Ton cerveau ne se mettait jamais en veille et il était presqu’impossible de se balader tranquillement avec toi : tu analysais constamment ce qui t’entourait, cherchant les tenants et aboutissants du moindre évènement. Tu te souvenais de tout, du moindre détail. Ta pensée filait toujours à vive allure. À l’occasion, tu m’avais même confié que ça t’agaçait parfois de devoir attendre que les gens te rattrapent…

Cette extraordinaire énergie couplée à ce cortex survitaminé t’octroyais le respect de tous : amis, camardes de fac qui se demandaient comment tu faisais, professeurs louant une élève aussi brillante et pleine d’avenir. Ta joie de vivre et ta répartie cinglante t’attiraient la bienveillance et la sympathie de ton entourage. Ton look un peu punk, toujours en rouge et noir, ton charisme et ta forte personnalité ne te laissaient jamais passer inaperçue. Ta plume pouvait être aussi légère que pesante, mais toujours très agréable à lire, peut importe le sujet qui la faisait s’activer.

Cependant tout cela cachait une part d’ombre. Certains d’entre nous la connaissait mais personne n’en avait saisi l’ampleur. Personne pensait qu’elle aurait pu contribuer non pas à te protéger, mais à écourter ton passage sur cette terre. Surtout quand on connaît ta combativité dont bon nombre ferait bien de s’inspirer, moi le premier.

Mais comme tu nous l’as si bien écrit, les carapaces les plus dures sont là pour protéger les êtres les plus fragiles et la meilleure d’entre elle reste l’illusion dont tu as fait ton domaine de prédilection.

33 ans c’est bien jeune pour vouloir nous quitter.

S’il existe un Autre Monde, j’espère que tu y trouveras la sérénité que tu cherches.

Ton petit frère

L’hommage d’Obsweb, par Arnaud Mercier

Photo : Paúl Cervera García

4 réponses à MPG nous a quitté

  • Le 13 mai 2013 at 19:44 Marie a dit :

    J’ai été très émue par votre texte. J’ai déjà beaucoup ri en lisant des articles sur le blog de « mêmepasmal », et j’apprends seulement maintenant qu’il s’agissait aussi de la rédactrice de WYET. Toutes mes condoléances donc, et bon courage…

  • Le 15 mai 2013 at 07:59 Alain Chaxel a dit :

    Un bel hommage à Maggi, pour une terrible et surprenante nouvelle que nous apprenons par vos lignes, pour notre petite équipe LorraineAUcoeur.com
    Nous avions eu le plaisir d’accueillir et donc côtoyer Maggi pendant presque un an d’abord en stage puis en emploi salarié.
    Maggi toujours un avenir d’avance, une énergie communicative, un caractère bien trempé assorti d’une loyauté intransigeante, apte à changer le cours du monde, le fil du funambule était donc dans ses yeux…
    La part du Noir a-t-elle pris le dessus sur le Rouge ?
    Maggi a choisi de s’envoler, sûrement un acte réfléchi comme d’habitude, une libération d’une Terre devenue trop pesante, que l’on comprendra peut-être un jour…

    Toutes nos condoléances, et courage pour tous ses proches.
    Alain

  • Le 19 mai 2013 at 13:47 Godenne a dit :

    Merci à tous,dans ma grande détresse c’est un petit rayon de lumière sa maman

  • Le 6 octobre 2015 at 21:32 Line a dit :

    bonjour,

    je suis une ancienne camarade de Maggi, de nanterre,
    je viens de découvrir avec effroi et énormément de tristesse cette terrible nouvelle datant de 2013
    une pensée à toute sa famille et ceux qui l’aimaient,
    je garde de beaux souvenirs en sa compagnie, et de sa belle personnalité,
    j’ai le coeur bien lourd ce soir

Répondre à Line Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>